C’est quoi l’intuition ?

C’est quoi l’intuition ?

C’est quoi l’intuition ?

Qu’est-ce que l’intuition concrètement ?

Comment ça marche l’intuition, et comment savoir si c’est notre intuition qui nous parle ou les peurs de notre mental ?

C’est l’éclairage que je vais tenter de t’apporter dans cet article.

Depuis toute petite, je suis très connectée à mon intuition et à ma créativité (qui pour moi est une des manifestations les plus concrètes de l’intuition). Mon intuition m’a permis de prendre des décisions importantes concernant notamment mes choix de carrière, depuis mes études jusqu’à ma réorientation en tant que coach en 2019.

Mais dans cet article je ne vais pas te parler de comment mon intuition a guidé ma vie (si tu veux en savoir plus, je t’invite à aller lire mon histoire dans la section « à propos »). Je vais plutôt te partager comment je définis l’intuition, comment je la ressens et comment je perçois la différence entre mon intuition et mon mental au quotidien.

La question « comment fait-on pour reconnaitre son intuition” est-celle qui m’est le plus posée par mes clients et les personnes que je rencontre. Si tu te la poses toi aussi, tu n’es donc pas seul ! 🙂 Ensemble, je te propose d’aller voir comment tu peux commencer en conscience à faire la différence entre la voix de ton intuition et celle de ton mental.

L’intuition, c’est quoi ?

Pour moi, mon intuition, c’est un ressenti intérieur sous forme d’émotion, d’énergie ou de sensation physique. Elle se manifeste aussi dans les rêves (cela fera l’objet d’un prochain article plus détaillé sur le sujet !).

Ce n’est pas une voix qui nous guide de manière explicite, mais plutôt de façon subtile. Personnellement, ce que j’appelle ma voix intérieure se manifeste toujours en pensées. Et si ce sont des pensées, alors c’est que c’est mon mental qui a pris le relais et qui interprète une information captée sur un certain canal (le canal intuitif par exemple) pour la traduire en langage compréhensible par mon esprit.

Il existe 2 formes du mental : le mental critique logique analytique, et le mental créatif bienveillant et encourageant. Juste après, je vais te parler de ces 2 formes plus en détail car il n’est pas possible de comprendre l’intuition sans parler un minimum du cerveau !

L’intuition est donc un canal, un vecteur d’informations qui va capter des données des éléments extérieurs et des situations auxquelles nous faisons face pour les amener jusqu’à notre conscience. Contrairement au mental logique qui lui va réfléchir, calculer et déduire (c’est un processus qui demande un certain “effort”), l’intuition est facile, furtive (elle ne dure pas) et ne demande pas d’effort. Elle a une dimension évidente, instantanée et présente sans qu’on puisse l’expliquer par A + B. Et pourtant, on “sent” que c’est juste pour soi (car il n’y a pas de vérité universelle, mais déjà, si on arrive à distinguer ce qui est juste pour soi, ça rend la vie beaucoup plus simple !).

Nos deux cerveaux :

Tu as sûrement déjà entendu parler du cerveau gauche et du cerveau droit. Pour faire simple, ces deux parties du cerveau ne sont bien sûr pas séparées : elles fonctionnent en symbiose.

Mais le cerveau “gauche” et le cerveau “droit” ont des rôles assez différents, et qui permettent de comprendre un peu mieux d’où vient l’intuition d’un point de vue physiologique.

Le cerveau gauche : le cerveau analytique

C’est le mental qui est responsable de la logique, de l’analyse, de la critique et du jugement. C’est son rôle de structurer, planifier, coordonner, et calculer pour que les choses suivent certaines étapes, et rentrent dans un certain ordre. C’est la partie pragmatique de notre mental qui a besoin de certitudes, de preuves, qui a très peur de l’inconnu et qui est reliée à notre survie. C’est aussi la partie de notre cerveau qui est responsable du langage.

C’est sûrement cette partie de ton mental qui t’a amené à lire cet article aujourd’hui : c’est celle qui cherche à COMPRENDRE.

C’est la partie de notre esprit sur laquelle nous avons appris à nous reposer le plus depuis l’école, et celle que nous sommes conditionnés à utiliser en priorité au quotidien dans notre société actuelle. C’est la partie du mental en laquelle nous avons le plus confiance.

Alors si tu as l’impression que ce mental ne constitue pas juste la partie gauche de ton cerveau, mais son ensemble, sache que tu n’es pas seul dans ce cas haha ! Parfois je ris quand je vois à quel point mon mental critique prend le relais – quand je suis beaucoup trop perfectionniste ou stressée, quand rien ne va ou que je ne fais rien d’assez bien 😉 La première chose, c’est d’arriver à l’observer en action !

Le cerveau droit : le cerveau intuitif créatif

C’est la partie créative du mental qui est inspirée, qui a des idées et qui ne réfléchit pas en mode analyse mais par images et concepts. Elle capte les informations de manière visuelle et spatiale. C’est par exemple la partie du mental qui permet la reconnaissance des visages.

Le cerveau droit a un côté fluide et instantané dans son fonctionnement, et c’est de là que nous sont inspirées les solutions justes et évidentes à nos problèmes même si elles peuvent être perçues comme complexes à mettre en oeuvre en pratique (et encore, le côté “complexe” est un jugement du cerveau gauche 😉 ). C’est notre côté créatif et “plein de ressources”. Le cerveau droit est aussi impliqué dans l’attache émotionnelle.

En résumé : distinguer la voix de l’intuition de celle du mental analytique :

L’intuition, c’est pour moi l’expression directe du coeur. C’est ce qui, dans sa forme pure, n’est pas soumis au jugement du mental critique. Ca peut l’être ensuite quand le mental analytique reprend le dessus (ce qui arrive très vite vu que c’est une habitude chez nous !).

C’est une voix subtile et douce qui t’apporte des informations avec bienveillance et toujours pour ton bien (j’insiste là dessus !!). Elle va te pousser à évoluer, alors que ton mental va plutôt vouloir te limiter car il a peur de ce qui pourrait t’arriver si tu suis ton coeur.

L’intuition ne se réfléchit pas : elle se ressent dans son corps dans l’instant présent. Il est donc indispensable d’apprendre à revenir aux sensations physiques, à ses 5 sens et à ses émotions pour la développer.

Le mental analytique (celui qui prend trop de place :p) est là pour ta SURVIE : il se fiche de savoir si tu es heureux ou pas. Il veut que tu suives les codes parce que c’est ce qui te permet de t’intégrer au risque d’être rejeté sinon. Il est relié à la partie archaïque de notre système cérébral (le cerveau reptilien), celle qui nous empêchait d’être mangé par les ours à la préhistoire.

Il est souvent critique, il juge, il est oppressant et il est aussi fatiguant, ce qui peut être vécu comme épuisant et comme demandant beaucoup d’effort.

Attention : l’intuition n’est pas toujours ressentie de manière positive ! Parfois, l’intuition peut se présenter sous forme d’une énergie de dégoût ou de malaise. C’est ce qui arrive à certaines personnes lorsqu’elles “ressentent” qu’elles ne doivent pas aller à tel endroit, ou qu’elles doivent partir de là où elles se trouvent car elles ne le “sentent” pas. La différence avec la peur du mental c’est que l’intuition ne dure pas : si ça dure, c’est que c’est le mental analytique qui a pris le relais !  C’est ce qui donne les angoisses et le stress sur la durée.

Ceci est en pratique très difficile à expliquer car, tant qu’on ne l’a pas vécu, on ne peut pas le comprendre. L’intuition a cette dimension très expérientielle contrairement à la réflexion logique qui est purement intellectuelle.

Le plus important est d’apprendre à travailler en harmonie avec les 2 : l’intuition et ton mental analytique. Car ils ont tous les 2 une fonction (on en parlera également dans un prochain article) ! C’est un équilibre à trouver, mais actuellement, nous avons tendance a beaucoup plus nous reposer sur notre mental logique que sur notre intuition (car c’est ce qu’on nous a appris !). Il y a donc une certaine confiance à reconstruire dans ton intuition avant de pouvoir l’apprivoiser au maximum de son potentiel.

Et c’est ok ! 🙂

Ce n’est donc pas grave si tu n’as pas tout compris de ce qu’est l’intuition ! C’est parce que l’intuition ne se comprend pas : elle se vit. Alors oui je sais, c’est frustrant pour ton mental logique qui veut toujours tout comprendre et contrôler. 🙂 Je compatis : le mien est aussi passé par là.

Mais je ne m’inquiète pas, il va s’y faire 😉

Le plus important, c’est que tu commences dès aujourd’hui à mettre de la conscience sur ton dialogue intérieur, et que tu essayes d’observer dans un premier temps quand c’est ton intuition ou ton mental critique qui te parle ! Le ressenti entre les deux est vraiment différent comme tu as pu le lire dans cet article : l’un est plutôt furtif, évident, simple et bienveillant tandis que l’autre est réfléchi, critique, apeuré et demande un effort calculé.

J’espère que ces informations t’auront déjà apporté un début d’éclairage sur cette grande question de la différence entre l’intuition et la voix du mental.

Dans mon prochain article, je te parlerai de la dimension spirituelle de l’intuition qui est un autre cadre de référence qui m’a apporté une nouvelle compréhension de mon intuition, d’où elle vient et pourquoi elle est si essentielle à développer si on veut construire une vie épanouissante et qui nous réussit.

Laisse-moi un commentaire si cet article t’a aidé à y voir plus clair sur ton chemin de développement intuitif !

Tu mérites de créer ton propre bonheur – Marion x

Laisser un commentaire